Une rencontre chez un rosiériste de renom

     Nadine et Wiliam Dewost se sont rencontrés chez le Rosiériste Alain Meilland dans les années 70.

     Il est Ingénieur Horticole et occupe le poste de chef de culture pour les variétés de roses de jardin dans le Var, elle, sort de la Faculté des Sciences avec une maîtrise en biologie végétale et animale et est engagée pour s'occuper de la recherche de rosiers pour la fleur coupée en serre, au Cap d'Antibes siège de la société Sélection Meilland qui ne travaille que sur la création de nouvelles variétés de rosiers.

     La recherche sur les nouvelles variétés s'étend de la création sur papier des hybridations à réaliser ,le suivi de nouvelles plantes nées de ces hybridations, leur sélection pendant de nombreuses années ,jusqu'à la commercialisation d'une infime partie de celles-ci

     Quel meilleur formateur qu'Alain Meilland expert sur les rosiers et hybrideur N°1 à cette époque en Europe .C'est avec lui que nous avons tout appris, aimé et découvert les différentes facettes de La Rose.

 

Création de la pépinière des Farguettes

     Après avoir passé plusieurs années dans une pépinière générale mais pour lui toujours dans le secteur rosiers, nous avons eu l'opportunité de créer notre entreprise et Pépinière des Farguettes est née en Janvier 1990.

     La rose s'est imposée d'elle même: c'était notre domaine et la plante que nous connaissions le mieux.Il s'occupait de la multiplication (greffage) et moi de la commercialisation ; ce fut une découverte pour moi qui n'avait jamais eu de contact avec des clients.

 

Des roses botaniques et anciennes

     Dés 1992 nous nous sommes intéressés aux roses botaniques et anciennes qui après avoir été longuement délaissées par les pépiniéristes commençaient à redevenir à la mode.

Avec elles , nous avons découvert un autre monde, nous qui étions plutôt formés aux roses modernes et notre passion n'a fait que grandir au fil de rencontres avec les plantes et les jardiniers qui les cultivaient, ainsi que nos connaissances, dans ce vaste domaine.

     Nous faisions aussi d'autres plantes, quelques arbustes, quelques plantes grimpantes mais rapidement les clématites sont devenues notre nouvelle passion, à tous les deux.

Nous les connaissions peu ,mais comme elles vont si bien avec les rosiers dans les jardins nous avons voulu mieux les connaître .Depuis , nous continuons à les découvrir tous les jours.

 

Faire découvrir de nouvelles variétés

     Notre but mais aussi notre plaisir était de faire découvrir d'autres variétés, moins connues dans le commerce, de montrer toutes les associations et les utilisations possibles de ces deux plantes, bref de faire partager notre amour et notre connaissance dans ces deux domaines.

    L'introduction de nouvelles plantes se faisant par des graines récoltées dans des jardins botaniques ou dans la nature par des collègues au cours de leurs voyages, ou par des boutures ou des plantes chez des pépiniéristes ou données par des clients passionnés comme nous, ou dans le cas de plantes protégées, par les hybrideurs/multiplicateurs.

     William ayant pris sa retraite, Nadine a continué ,avec son aide et ses conseils, à faire vivre la pépinière et à chercher des plantes nouvelles .

 

Le partage, une notion importante

     S' il est vrai que la pépinière a un but commercial ce qui nous anime c'est le partage avec nos clients, de notre savoir, de notre passion pour ces plantes;le conseil pour moi est primordial . On sent vraiment le manque qu'ils éprouvent dans les structures commerciales 'normales' et qu'auprés de nous ils cherchent des réponses à toutes leurs questions .Même si je n'ai pas la réponse, je vais la chercher et essayer de la leur donner.

C'est la confiance qu'il y a entre nous qui tisse les liens et la fidélité de la clientèle.